Sentier Chasse-Pêche
Sentier Chasse-Pêche
Article sur la pêche

Testez vos connaissances sur le Doré

Testez vos connaissances sur le Doré

DORÉ CONNAISSANCES-12 questions sur le doré et sa pêche

 

Par Richard Monfette Biologiste de formation, l’auteur propose aux lecteurs de tester leurs connaissances sur la biologie et la pêche de ce poisson sportif très populaire.

 

 

QUESTIONS

Choisissez vos réponses (parfois, plusieurs sont bonnes!) et vérifiez les résultats à la fin. Attribuez-vous un point pour chaque bonne réponse.

 

Q- 1

Le record mondial pour le poids d’un doré jaune est de :

A- 7,26 kg (16 lb)

B- 8,62 kg (19 lb)

C- 11,34 kg (25 lb)

D- 12,25 kg (27 lb)

 

Q- 2

Lorsqu’on espère capturer plus régulièrement du doré à la dandinette, la meilleure stratégie consiste à :

A- Utiliser un équipement plus robuste et du fil plus résistant

B- Utiliser de plus gros leurres

C- Pêcher en suspension

D- Utiliser un équipement plus léger et du fil plus fin

E- Pêcher toujours très creux

 

 

Q- 3

Lors d’un front froid majeur en période estivale, les poissons se réfugient près du fond et deviennent très peu actifs. La meilleure technique consiste alors à pêcher à la traîne avec des poissons-nageurs et de couvrir le plus de terrain possible à la recherche de quelques poissons actifs.

Vrai ou faux?

 

Q- 4

La température préférentielle du doré se situe entre :

A- 15 et 18 °C (59 et 64 °F)

B- 18 et 22 °C (64 et 72 °F)

C- 22 et 24 °C (72 et 75 °F)

D- 24 et 26 °C (75 et 79 °F)

 

Q- 5

Le doré affectionne la bordure des lignes d’herbe, car il y trouve une nourriture abondante.

Vrai ou faux?

 

Q- 6

Le doré bénéficie d’un excellent odorat.

Vrai ou faux?

 

Q- 7

Dans certains lacs et à certaines périodes de l’année, le doré peut parfois descendre à plus de 12 m (40 pi)de profondeur.

Vrai ou faux?

 

Q- 8

Lorsqu’on découvre un banc de dorés qui chassent à la base d’un long d’un talus, quelles sont les meilleures méthodes pour en tirer pleinement profit?

A- La pêche à la traîne rapide avec poisson-nageur

B- La pêche à l’ancre avec des appâts

C- La pêche au lancer avec poisson-nageur

D- La pêche en dérive contrôlée

 

Q- 9

Les dorés noirs ont des yeux moins sensibles que les dorés jaunes et se débrouillent mieux en eau claire que ces derniers.

Vrai ou faux?

 

Q- 10

Les dorés chassent très rarement en suspension, car leur vessie gazeuse ne leur permet pas de nager facilement entre deux eaux.

Vrai ou faux?

 

 

Q- 11

Le réservoir Gouin représente, et de loin, le plus grand plan d’eau de pêche au doré de la province avec sa superficie de plus de 1700 km2.

Vrai ou faux?

 

 

Q- 12

Les premières limites de taille pour le doré au Québec ont été instaurées en 2011, en même temps que le premier plan de gestion du doré.

Vrai ou faux?

 

Résultats 

12 : Wow un vrai pro!

9 à 11 : Je n’aurais pas fait mieux…

6 à 8 : Pas si mal

0 à 5 : Lâchez pas…

 

RÉPONSES

R- 1 

C. Aussi incroyable que cela puisse paraître, il s’agit bien d’un doré de 11,34 kg (25 lb). Un monstre capturé en 1960 dans l’État du Tennessee aux États-Unis par Mabry Harper.

 

R- 2

D. Dans la grande majorité des situations, un équipement plus léger et sensible avec un fil plus fin est nettement préférable pour déjouer notre percidé favori. De plus un leurre plus gros ne vous permettra pas de prendre plus de dorés, mais il est vrai qu’on aura alors parfois plus de chances de prendre des dorés de grande taille. Pour la pêche en suspension, on peut repérer des bancs de dorés dans la colonne d’eau à l’occasion, mais ils sont bien plus souvent reliés à la proximité du fond.

Enfin, même si à certaines période son retrouve les dorés en profondeur, il est faux de prétendre que c’est toujours le cas. Très fréquemment, ils vont chasser à proximité des berges, là où se rassemblent de grandes concentrations de proies comme les perchaudes.

 

R- 3

Faux. Lors d’un front froid, rien ne vaut une présentation ultra lente à la dandinette près du fond avec un leurre de finesse ou un appât..

 

R- 4

B. Entre 18 et 22 °C (64 et 72 °F). C’est dans cette gamme de températures que le doré est le plus à l’aise,que son métabolisme est le plus efficace et qu’il se nourrit le plus activement.

 

R- 5

Vrai. Même si le doré aime bien les fonds durs et rocailleux, il ne faut surtout pas négliger les zones de végétation (particulièrement à proximité des talus) qui accueillent fréquemment des spécimens de forte taille. Une dandinette présentée à la limite d’une ligne d’herbe, ou même à l’intérieur de celle-ci, réserve souvent de belles surprises.

 

R- 6

Faux. En fait, il s’agissait ici d’une question piège. Selon les spécialistes, l’odorat du doré n’est pas excellent, cette qualité étant plutôt décernée aux poissons du genre barbotte et barbue. Par contre, le doré a tout de même un odorat qualifié de correct. Les leurres ou appâts qui dégagent une odeur appétissante peuvent porter les dorés à les garder plus longtemps en bouche avant de les recracher, ce qui laisse plus de temps au pêcheur pour effectuer un bon ferrage.

 

R- 7

Vrai. En période de canicule et encore plus à l’arrivée de l’automne, il est fréquent que les dorés prennent position à plus de 12 m (40 pi) de creux. Parfois, ça peut être en raison d’une eau trop claire, ou simplement parce que leurs proies se trouvent en profondeur. Toutefois, quand les dorés descendent aussi creux, les remonter à la surface est lourd de conséquences. En effet, ils sont incapables de décompresser et leur vessie gazeuse gonfle comme un ballon. Impossible de les remettre à l’eau dans ces conditions, puisqu’ils flottent comme une bouée.

Compte tenu de la réglementation actuelle obligeant à remettre à l’eau les petits et gros dorés, cette situation devient très problématique. Pour cette raison, il est parfois préférable de ne pas pêcher le doré à plus de 9 m (30 pi) de profondeur, au risque de devoir gaspiller plusieurs prises illégales.

 

R- 8

A et D. Si je découvre un banc de dorés en chasse le long d’un talus, j’adopte habituellement une approche à la traîne rapide avec poissons-nageurs à bavette. Cela me permet d’exploiter rapidement une longue section productive sans perdre trop de temps dans les zones stériles. Comme le banc se déplace, cette approche me permet de le suivre et de le retrouver rapidement lorsqu’il progresse le long de la structure. Par contre, si je m’aperçois que la majorité des captures à la traîne ont lieu dans une zone relativement restreinte, je change de technique et je commence à effectuer une dérive contrôlée me permettant de maintenir ma dandinette dans la zone payante.

 

R- 9

Faux. Au contraire, les dorés noirs sont réputés pour avoir des yeux très sensibles à la lumière. Ils affectionnent d’ailleurs des eaux encore plus turbides que celles fréquentées par les dorés jaunes. Durant le jour, il n’est pas rare de les retrouver dans des profondeurs plus importantes que les dorés jaunes.

 

R- 10

Faux. Bien que les dorés adorent se tenir près du substrat de différentes structures, ils n’hésitent pas à pourchasser régulièrement leurs proies entre deux eaux quand nécessaire. Leur vessie gazeuse est très efficace et leur permet de nager ou de demeurer stationnaire en suspension sans effort.

 

R- 11

Faux. Il s’agissait d’une question piège… Le fleuve Saint-Laurent constitue le plus vaste plan d’eau à doré de la province, avec plus de 4500 km2 d’habitats propices. Si on ne tient compte que de la superficie du plan d’eau (indépendamment des habitats propices), c’est le réservoir LG2 à la Baie-James qui se classe bon deuxième.

 

 

R- 12

Faux. Les premières limites de taille sont apparues en Abitibi dans les zones 13 et 16 à la fin des années 1990. Il s’agissait de limites de taille minimale respectives de 30 cm(12 po) et 35 cm (14 po).

 

 

 

 


Autres articles similaires

article Dècès d'un monument de la pêche au Québec Par Louis Turbide | 2016-12-19 Lire l'article au complet article Instauration d’une nouvelle tarification pour les baux de villégiature dès janvier 2020 Par Le Gouvernement du Québec | 2019-10-30 Le Gouvernement du Québec respecte ses engagements – Instauration d’une nouvelle tarification pour les baux de villégiature dès janvier 2020 Lire l'article au complet article La récolte totale de saumons de l'Atlantique Nord atteint son plus bas niveau entraînant un regain de la population Par La Direction | 2019-06-03 Lire l'article au complet