Sentier Chasse-Pêche
Sentier Chasse-Pêche
Article sur la pêche

PÊCHE À LA MOUCHE - Améliorer sa technique

PÊCHE À LA MOUCHE - Améliorer sa technique

PÊCHE À LA MOUCHE EN IMAGES

2- Pour améliorer sa technique de lancer

Premièrement,un bon lancer, avant ou arrière, ne peut s’amorcer que sur une soie bien tendue. Deuxièmement, lors du lancer la soie suit fidèlement le parcours du scion;autrement dit, si le scion décrit une courbe, le parcours de la soie décrira aussi une courbe. Troisièmement, une erreur commune consiste à effectuer le lancer par des mouvements trop amples de la canne, ce qui se traduit par une trop large boucle formée dans la soie. Tout cela résulte en des lancers mous qui manquent de portée.

Mettons en corrélation ces trois principes pour analyser sur le dessin 1 ci-dessous les principales erreurs des moucheurs peu expérimentés. Même si l’arrachée produit naturellement la mise sous tension de la soie, celle-ci se produit sur une canne fléchie vers le bas (dessin 1A). Notre novice enchaîne ensuite sur un coup de fouet de projection arrière à partir de cette position basse de la canne (1B), ce qui projette la soie vers le haut en même temps que vers l’arrière. Par la suite, notre moucheur ramènera probablement aussi la canne trop loin et trop bas vers l’arrière (1C), et si on analyse le parcours du scion de sa canne, on se rendra compte que celui-ci a décrit un assez large arc de cercle au cours de son lancer arrière (1D).


On a vu dans le premier volet de la présente série que la mise sous tension de la soie doit s’enchaîner sur la projection réalisée par le coup de fouet de la canne.Il faut réaliser que c’est la position de la canne à ce moment précis du coup de fouet qui détermine la direction de lancer imprimée à la soie.

Donc, si ce coup de fouet est effectué alors que la canne est fléchie vers le bas, la soie sera projetée dans un angle de 90 degrés par rapport à la courbe extérieure de la canne (dessin 1 B),  soit en diagonale vers le ciel.Et quelle sorte de parcours croyez-vous que la soie aura adoptée lors de ce lancer arrière? Exactement le même genre de boucle lâche en arc de cercle (ci-dessous)! Ainsi, il devient pratiquement impossible que le lancer avant puisse s’amorcer sur une soie bien tendue.


Lors du chargement de la canne en prévision de ce lancer arrière, il faut donc relever le point de pivot qu’est le poignet (dessin 2 A) en préparation pour le coup de fouet arrière. Il faut cependant veiller à ce que cette relevée de la main ne s’accompagne pas d’un renversement du poignet, sinon la canne serait ramenée trop en arrière pour prodiguer le bon angle de projection qui doit suivre.Cette relevée de la main place le scion de la canne dans le bon plan en prévision de la projection. De plus, au moment du coup de fouet, l’angle de la courbe de la canne permettra de projeter la soie plus directement vers l’arrière (2B).

Dès lors, la continuation du mouvement de la main s’effectuera de façon rectiligne vers l’arrière et le scion pourra aussi effectuer un parcours sur un plan relativement droit à partir du coup de fouet jusqu’à la fin du mouvement de suivi arrière (2C).


La soie n’aura alors d’autre choix que de suivre le même genre de parcours, ce qui résultera en un déploiement de boucle serrée directement vers l’arrière(ci-dessous) et en une facilité de mise sous tension pour le lancer avant.


Si le suivi du lancer arrière a été bien effectué, la main se trouvera déjà en bonne position en prévision du lancer avant. La mise sous tension étant déjà pratiquement assurée par la position droite de la soie à l’arrière (dessin 3A), il suffira d’amorcer le mouvement avant par un retour progressif de la main (3B) qui sera ensuite enchaîné sur un coup de fouet vers l’avant (3C), mais en veillant à ce que le touts’effectue sur un plan le plus horizontal possible.


Ce n’est que lors du déploiement de la boucle de soie vers l’avant (3D) que le suivi sera effectué par un abaissement progressif de la main et de la canne(3E). On s’assurera ainsi de ne pas précéder la retombée de la soie par l’abaissement trop rapide de la main et de la canne.

 


Autres articles similaires

article Fondation de la Faune - Programme Hydro-Québec Par Fondation de la Faune | 2019-12-16 Lire l'article au complet article Mathilde Crépin - Les Escapades 2019 Par Mathilde Crépin | 2019-10-31 Lire l'article au complet article Sondage sur l’utilisation des poissons appâts Par Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs | 2016-11-23 Lire l'article au complet