Sentier Chasse-Pêche
Sentier Chasse-Pêche
Article sur la pêche

Un leurre peu utilisé pour le doré

Un leurre peu utilisé pour le doré

Par Jasmin Perreault

Collaborateur au magazine Sentier Chasse-Pêche depuis 2017

Auteur du livre « La pêche au Québec, guide d’initiation », Les éditions Broquet, juin 2019.

 

Leurre peu utilisé pour le doré

Je reviens d’un séjour dans une pourvoirie où on pouvait retrouver du doré jaune dans un grand lac de plusieurs kilomètres de longueur. J’ai tenté alors de cibler cette espèce en faisant ressortir un patron de pêche potable qui me permettrait d’avoir du succès le plus souvent possible. C’est par un heureux hasard que j’ai découvert un leurre qui faisait réagir les GROS dorés lorsque toutes les conditions s’y retrouvent. C’est la cuillère ondulante.

Le patron de pêche

Le lac dont je vous parle contient une eau limpide. Au bout de votre ligne principale, un bas de ligne en fluorocarbone d’environ 10 lbs test est de mise pour davantage de subtilité. Aussi, si vous ne voulez pas que votre ligne tourne sur elle-même suite à l’utilisation de la cuillère ondulante, je vous suggère de placer un émerillon à bille au bout de votre bas de ligne de fluorocarbone. Cette installation vous permettra aussi de changer de leurre rapidement.


L’endroit où le doré a mordu le plus fréquemment avec cette présentation était près des lignes herbeuses où il y avait une dénivellation sous-marine à proximité. On imagine facilement le doré se tenir en profondeur près de cet endroit pour y remonter le matin et le soir, par temps plus frais, pour aller chasser les proies comme les perchaudes et les ouitouches qui sont moins dérangées par une eau plus chaude.

De plus, une petite rivière coulait à proximité de ces herbes aquatiques, ce qui fournissait un bel apport en oxygène pour les proies ainsi que les prédateurs.

Un petit truc? Cherchez les baies herbeuses où certaines plantes arboraient de petites fleurs jaunes qui sortent de l’eau. Ces plantes plus volumineuses offrent oxygène et ombrage aux poissons.

Par journée ensoleillée, la teinte métallique dorée est à l’honneur, surtout si la perchaude est la proie favorite des prédateurs dans l’étendue d’eau pêchée. Par journée nuageuse, les couleurs 5 of diamonds ou même rouge et blanc gagnent la palme. L’argenté tire aussi son épingle du jeu. 


En plus, s’il y a brochets ou achigans dans ce même lac, vous pourriez viser ces autres espèces avec le même leurre! Et parfois, ces types de poissons se retrouvent tous dans le même territoire de chasse.

Bonne pêche!


Autres articles similaires

article La pêche, ça rapproche le monde…juste assez! Par Gouvernement du Québec | 2020-06-17 Lire l'article au complet article Pour changer d’air  Par Les Pourvoiries du Québec | 2020-06-10 Lire l'article au complet article Guide de la pourvoirie 2020 Par Fédération des pourvoiries du Québec | 2019-12-19 Lire l'article au complet