Sentier Chasse-Pêche
Sentier Chasse-Pêche
Article sur la pêche

Au sommet d'un cycle d'abondance du doré

Au sommet d'un cycle d'abondance du doré
CHRONIQUE / L’Aire faunique communautaire du lac Saint-Jean s’apprête à accueillir les pêcheurs de doré à compter du vendredi 28 mai pour une saison de pêche qui s’annonce prometteuse. Le doré est une espèce très prisée au lac et dépasse même la ouananiche en termes de popularité.

Selon le rapport annuel 2021 de la Corporation LACtivité pêche (CLAP), les pêcheurs sportifs ont capturé plus de 50 000 dorés en soirée dans le Piékouagami la saison dernière, ce qui représente un succès de pêche de quatre captures par jour. D’après la CLAP, il s’agit de la meilleure saison de pêche depuis la saison record de 2012. Quand on regarde les courbes statistiques, on constate un cycle d’abondance tous les dix ans, et nous sommes au sommet de la courbe cet été.

On peut déduire que l’aménagement de frayères pour l’éperlan et leur qualité de production auront également des impacts positifs sur la population de dorés, qui devrait bénéficier de cette abondance de nourriture.

Dans son mot du président de la CLAP, au début du rapport annuel, Marc-André Gagnon fait valoir que l’effort de pêche a presque doublé en poursuivant une remontée rapide amorcée en 2019, après avoir chuté de 65 % pour la période 2015-2018. On parle donc d’un effort de pêche de 12 600 jours-pêcheurs pour la pêche en soirée. Probablement que l’effet COVID-19 a favorisé cette augmentation.

La CLAP estime que 43 % des captures ont été remises à l’eau volontairement et que presque 29 000 dorés ont été récoltés. La récolte totale en journée et en soirée aurait atteint plus de 12 600 dorés, sans compter celle des Ilnuatsh au printemps, dont la récolte est de 4800.

Une saison 2020 des plus productives

« Après un début de saison moyennement productif, la pêche a excellé pratiquement tout l’été et dans tous les secteurs du lac, mais à tour de rôle cependant, comme si le doré s’était constamment déplacé d’un secteur à l’autre. À la suite de l’instauration d’une longueur maximale de 47 cm (181⁄2 po) le 1er avril 2020, de nombreux dorés de plus grande taille ont été remis à l’eau en début de saison, notamment à Saint-Gédéon, Desbiens et Dolbeau-Mistassini. La pêche au doré s’est remarquablement améliorée ces deux ou trois dernières années et la saison 2020 s’est avérée la plus productive depuis 2012-2013 » précise-t-on dans le rapport annuel.

« Le succès de pêche moyen a augmenté de 75 % pour s’approcher du record de 2012, de sorte que l’effort de pêche a plus que doublé pour égaler la moyenne. Le nombre de captures a triplé et surpassé largement la moyenne, tandis que la récolte a plus que doublé et égalé la moyenne, la proportion des remises à l’eau ayant triplé et atteint un record en 2020 », met en relief la CLAP.

« Les résultats de la saison 2020 découlent en partie de l’entrée dans la pêcherie de nombreux petits dorés de cinq ans issus d’une forte production de jeunes en 2016 – ce qu’on appelle une forte classe d’âge –, selon les pêches expérimentales normalisées du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, en 2016-2017. Une forte classe d’âge influence le succès de pêche moyen à la hausse durant quelques années suivant son entrée dans la pêcherie. Elle influence également la taille moyenne des captures, à la baisse dans les premières années puis à la hausse dans les années subséquentes, puisque les poissons vieillissent et grossissent au fil des ans », peut-on lire dans le rapport.

Selon la CLAP, les prochaines saisons de pêche au doré s’avèrent prometteuses, du moins en principe, car le succès de pêche moyen et la taille moyenne des captures devraient s’accroître progressivement, surtout si l’éperlan demeure aussi abondant que ces dernières années. Éventuellement, la production de doré pourrait aussi profiter de la longueur maximale instaurée en 2020, puisque les reproducteurs de plus grande taille sont dorénavant protégés, dans la mesure où les conditions environnementales sont favorables durant la première année de vie des recrues.

La saison 2021 débutera donc le 4e vendredi du mois de mai, soit le 28 mai, et la limite de prises quotidiennes et de possession demeurera de 10 poissons. La taille maximale de 47 cm (181⁄2 po) instaurée en 2020 est évidemment maintenue. Les dorés dépassant cette longueur devront être remis à l’eau.

Source photo, texte et article : Le Quotidien

Autres articles similaires

article Votre magazine de décembre 2020 est disponible Par La Direction | 2020-11-30 Lire l'article au complet article Annuel de Pêche 2021 maintenant disponible Par Sentier Chasse Pêche | 2021-04-16 Lire l'article au complet article Profitez de notre promotion du temps des Fêtes Par La direction | 2017-12-26 Lire l'article au complet