Sentier Chasse-Pêche
Sentier Chasse-Pêche
Article sur la chasse

Petit guide d’entretien de base d’arme à feu

Petit guide d’entretien de base d’arme à feu


L’autre jour, un de mes amis, qui est chasseur mais pas nécessairement grand fervent des armes, m’a demandé conseil en m’avouant qu’il ne disposait pas chez lui d’un endroit de rangement spécifique, qu’il devait laisser ses armes dans leur étui à la maison et qu’il s’était rendu compte que l’une d’entre elles avait tendance à rouiller.

 

Évidemment,ranger une arme dans un étui fermé immédiatement après utilisation est une des pires choses à faire, puisque l’humidité de condensation ne peut alors s’échapper. Mais quelle pourrait être l’alternative quand on n’a pas d’armoire de rangement spécifique et qu’on veut garder cette arme hors de la vue et possiblement hors de la portée des enfants?..

 

À l’instar de mon ami, de nombreux chasseurs tirent probablement moins d’une boîte de cartouches de carabine par année, et dans leur cas un nettoyage en profondeur de l’âme du canon n’apparaît probablement pas comme une nécessité absolue. Conséquemment, ils ne sont pas rares les chasseurs qui en ont déduit qu’un entretien même sommaire n’était pas utile dans leur cas, et c’est là que les problèmes ne manquent pas de survenir.

 

J’ai donc pensé présenter le présent «petit guide d’entretien de base». Dans ce contexte, je m’assurerais de disposer au minimum des quatre items suivants : un verrou de pontet, un cordon souple de nettoyage comme le Bore Snake de la compagnie Hoppe’s, des sachets de gel de silice et un linge imbibé de silicone.

 


 

Outre le verrou de pontet(nécessaire pour le rangement légal d’une arme à feu), un cordon souple de nettoyage Bore Snake, un linge de silicone et des sachets de gel de silice sont les trois éléments recommandés par l’auteur pour un entretien de base.

 

 

Quand on ne dispose pas d’une armoire spécifique pouvant être verrouillée, le verrou de pontet est à mon avis la meilleure solution pour assurer la légalité de rangement, en plus du fait que cet item convient à tous les types d’armes à feu, même celles dont on ne peut retirer la culasse.

 

Quant au Bore Snake, il est constitué d’un cordon de tissu synthétique tressé qui comporte dans sa section avant des fibres de bronze-phosphore intégrées dans la tresse,le tout précédé d’une longue lanière avec embout de laiton destinée à être introduite par la chambre de l’arme pour pouvoir ensuite passer tout le cordon dans l’âme du canon et le faire ressortir par la bouche.

 

Sion désire effectuer un nettoyage plus complet, on peut même imbiber quelques gouttes de solvant sur la partie avant du cordon, juste devant la section de brosse, et la section arrière du cordon agira au passage comme un tampon d’essuyage. Chaque Bore Snake est conçu pour une catégorie de calibres spécifiques (ex. : .30-30, .308, .300, .30-06 et .303) et il est lavable et réutilisable. On peut se le procurer pour une vingtaine de dollars dans une boutique de chasse et pêche.

 

Je recommanderais de conserver l’emballage original de plastique du Bore Snake pour l’apporter avec l’arme chaque fois que l’on fait du tir ou de la chasse. Au retour au camp ou à la maison, surtout si l’arme a été exposée au froid, ils’agit de la laisser s’ajuster à la température de la pièce pendant une trentaine de minutes, puis de passer le Bore Snake à sec dans l’âme du canon. Ce faisant, vous éliminerez tout résidu d’humidité risquant de causer de la corrosion.

 

Pour un rangement à long terme, il est aussi possible d’humecter la partie terminale du Bore Snake de quelques gouttes d’huile afin de distribuer un film protecteur dans l’âme du canon. Avant de tirer de nouveau, il s’agirait alors de repasser le cordon à sec dans le canon.

 

Pour nettoyer le Bore Snake, on peut y vaporiser un produit comme Super Clean(disponible en quincaillerie), pour ensuite le frictionner avec une brosse de nylon, le rincer à l’eau tiède, l’essorer sur un chiffon et finalement le suspendre pour le laisser sécher; on pourrait aussi le faire tremper dans de l’eau tiède avec un détergent comme OxyClean.

 

Avant de ranger l’arme nettoyée dans un étui souple ou rigide, il s’agirait d’essuyer toutes les parties extérieures avec un linge de silicone, une petite précaution qui ne prend qu’un instant. Par ailleurs, cet étui quel qu’il soit devrait se voir  ajouter au préalable une bonne dizaine de sachets de gel de silice dispersés un peu partout à l’intérieur.

 

Ces petits sachets déshydratants sont largement utilisés pour supprimer l’humidité dans les emballages de différents produits, comme des sacs de voyage, du matériel de camping, des équipements photographiques ou informatiques, des pièces de vêtements, et même des médicaments. Quand vous achetez ces types de produits et que vous y retrouvez de tels petits sachets, conservez-les précieusement. On peut aussi s’en procurer commercialement par internet à des adresses comme quebec.shopbot.ca ou amazon.ca (utiliser les termes Silica Gel Packets dans un moteur de recherche).

 

Grâce à ces quelques items et à ces quelques précautions somme toute peu exigeantes,votre arme sera au moins protégée des effets pernicieux de la corrosion. Une arme peut tolérer une certaine négligence d’entretien au point de vue du nettoyage en profondeur, mais les effets d’une négligence au point de vue protection contre l’humidité et la corrosion ne pardonnent pas. Il faut se faire un devoir d’assurer  systématiquement au moins cette protection de base.

 

 

 

 


Autres articles similaires

article Réponse de la CAQ aux principaux enjeux du domaine de la faune. Par La Direction | 2018-09-05 Lire l'article au complet article Les ours noirs du Québec, prochaines victimes de la COVID-19? Par Annabelle Blais - Journal de Montréal | 2020-07-03 Lire l'article au complet article Escapades ZEC 2020 Par Réseau ZEC | 2019-12-12 Lire l'article au complet