Sentier Chasse-Pêche
Sentier Chasse-Pêche
Article sur la chasse

Une dinde spéciale!

Une dinde spéciale!


Véronique Lévesque pratique la chasse depuis l’age de 17 ans. Sa passion pour la chasse est tellement forte, qu’elle choisi même d’en faire son métier et devient propriétaire de la compagnie Buck Hunter, qui se spécialise en équipements de chasse. Elle a même collaboré à la formation obligatoire que vous avez ou devrez suivre pour avoir le droit de chasser le dindon sauvage au Québec. Pour ce faire, elle et ses partenaires ont fait l’acquisition de dindes et dindons avant même que la chasse de cette espèce ne soit permise et ils ont étudié, jour après jour, les comportements de ce grand oiseau de la famille des gallinacés. Depuis qu’il est possible de chasser le dindon au Québec, Véronique traque à chaque printemps ce gibier de plus en plus prisé des québécois.

Un beau matin du printemps 2018, alors qu’elle était à l’affût en bordure d’un champ de la zone 4, un couple de dindon répond à ses appels et se dirige doucement vers elle. Le couple de dindons s’approche à distance de tir, mais au moment d’étirer son arc et de décocher sa flèche, son regard se détourne du gros Tom pour s’orienter vers la femelle qui se trouve à ses côtés. Elle doit regarder à deux fois car à première vue, cette femelle a toutes les caractéristiques d’un jeune Jake. Une tête rougeâtre, une longue barbe ornant sa poitrine mais... sa petite stature ne laisse aucun doute, c’est bel et bien une dinde à barbe! Après une seconde de réflexion elle étire son arc en direction de ce trophée hors du commun et décoche une flèche parfaite qui foudroie l’animal sur place à une distance de 15 mètres. Après vérification, le gallinacé est effectivement une dinde à barbe d’un poids de 13 livres et portant une barbe de 9 pouces de longueur (ce qui est long pour une dinde).

Les dindes portant une barbe sont rares, un peu comme il est rare de voir une femelle chevreuil avec un panache. La chasse au dindon n’en étant qu’à ses débuts au Québec, très peu de dindes à barbe ont été abattues jusqu’à maintenant et c’est donc une prise exceptionnelle pour Véronique. Selon les statistiques, il y aurait environ 5% des dindes qui porteraient une barbe. La prise a généré beaucoup de discussions sur les médias sociaux, pas uniquement du fait que c’est une femelle à barbe mais aussi parce cette même dinde possède une légère teinte rouge au niveau de la tête, ce qui est une autre caractéristique habituellement réservée aux mâles. Plusieurs sceptiques croient à tort que c’est en fait un Jake mais les signes ne mentent pas, c’est bel et bien une dinde et non un dindon. Véronique fera d’ailleurs naturaliser ce trophée hors de l’ordinaire.

La semaine suivante, Véronique a eu la chance de revoir le Tom qui accompagnait la femelle à barbe. Un superbe Tom portant une barbe de 11 pouces qu’elle a eu la chance de récolter encore une fois à l’arc, sur le même poste d’affût.

Félicitation Véronique pour cette magnifique saison haute en couleur!

Une dinde spéciale! Une dinde spéciale! Une dinde spéciale!

Autres articles similaires

article Prescriptions pour perdrix farouches Par Jeannot Ruel | 2016-09-02 Lire l'article au complet article Salon Plein air, Chasse, Pêche et Camping de Montréal du 15 au 18 février Par La direction | 2018-02-13 Lire l'article au complet article Chasse au dindon: Armes et munitions appropriées Par Jeannot Ruel | 2017-03-28 Lire l'article au complet