Sentier Chasse-Pêche
Sentier Chasse-Pêche
Article sur la chasse

Projet de loi sur l’immatriculation des armes à feu: PLUSIEURS DÉPUTÉS S'Y OPPOSERAIENT

Projet de loi sur l’immatriculation des armes à feu: PLUSIEURS DÉPUTÉS S'Y OPPOSERAIENT
Plus d’un mois et demi après le dépôt devant l’Assemblée nationale du projet de loi n°64 : Loi sur l’immatriculation des armes à feu, la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) est heureuse d’apprendre que plusieurs députés n’excluent pas la possibilité de s’opposer à l’adoption de ce projet de loi.

Dans un article paru hier dans Le Devoir, le correspondant parlementaire à Québec, Marco Bélair-Cirino dresse un portrait bien différent de celui présenté au lendemain du dépôt du projet de loi par le ministre de Sécurité publique suppléant, Pierre Moreau. Si les médias parlaient alors d’une quasi-unanimité favorable des députés au projet de loi, la réalité actuelle, beaucoup plus nuancée, démontre que plusieurs élus, y compris au sein du caucus libéral, refusent pourtant de l’appuyer publiquement.

Pour que cette vague d’opposition des députés fasse boule-de-neige, la FédéCP vous invite une fois de plus à faire part individuellement de votre opposition au projet de loi n˚64 au député de votre circonscription, et à faire pression pour qu’un vote libre soit tenu à l’Assemblée nationale sur ce sujet. Les députés ont le devoir de représenter la volonté de leurs électeurs. Leur position ne devrait donc en aucun cas être influencée par une stratégie politique de parti qui ignore la réelle volonté des électeurs. La Fédération vous invite également à signer la pétition qui est présentement en ligne sur le site de l’Assemblée nationale et qui comptait aujourd’hui près de 17 000 signatures.

La FédéCP se réjouit particulièrement des propos tenus par le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, également porte-parole de l’opposition officielle en matière de sécurité publique. « Il faut connaître la nature de ma circonscription: c’est peut-être celle où il y a, toutes proportions gardées, le plus de chasseurs [au Québec]. Je veux vraiment que ma position soit la plus fidèle possible [à celle] des gens de ma circonscription ».

Si, à l’heure actuelle, la députée indépendante Sylvie Roy reste la seule députée à s’afficher publiquement contre un registre québécois des armes à feu, la FédéCP n’espère pas moins que d’autres suivront la voie du gros bon sens et de la volonté citoyenne et s’opposeront à leur tour à ce projet de loi déraisonnable, qui ne promet finalement qu’une illusion de sécurité à un prix démesuré, et ce, en pleine période d’austérité.

En terminant, la Fédération réaffirme l’importance de l’entreposage sécuritaire des armes à feu, notion qu’elle a toujours prônée dans ses cours de formation, avant même que des obligations légales viennent encadrer cette mesure. Pour notre organisation, ce sont l’éducation et la connaissance des notions d’entreposage et de manipulation sécuritaire des armes à feu qui, en fin de compte, sauvent réellement des vies.

Signer la pétition

Plus d'information sur cette article

Autres articles similaires

article Nouveau projet d’expérimentation pour la chasse au cerf de Virginie dans les zones de chasse 6 nord et 6 sud Par MFFP | 2017-05-03 Lire l'article au complet article CHEPTEL DE CERFS: UNE PROGRESSION LENTE DANS L’OUTAOUAIS Par Jean R. Larivière | 2015-11-03 Lire l'article au complet article L’orignal: icône de notre patrimoine faunique Par Jean Larivière | 2016-10-14 Lire l'article au complet