Sentier Chasse-Pêche
Sentier Chasse-Pêche
Article sur la chasse

Cerfs nocturnes et imprévisibles!

Cerfs nocturnes et imprévisibles!
C’est le samedi 29 octobre prochain que débute la chasse au cerf de Virginie avec armes à feu dans la zone de chasse 10 Est / Ouest dans la région de l’Outaouais et dans bien d'autres régions du Québec. Pour le grand nombre d’utilisateurs d’armes à feu et passionnés de cette activité faunique, il existe aucun doute que la « fièvre » de la chasse persiste depuis le début du mois d’octobre. Mais pour ceux et celles qui pratiquent la chasse en mirador à proximité d’un site d’appât, il est inévitable qu’un changement de stratégie s’impose cette année. En raison de certains facteurs d’importance, les chasseurs devront se montrer aussi imprévisibles que les cerfs s’ils espèrent revenir à la maison avec de la venaison cette année.

Depuis l’instauration de l’arbalète à l’intérieur de la saison de chasse à l’arc en 2008, le nombre d’utilisateurs de cet engin de chasse et leur succès de chasse n’a pas cessé d’augmenter. En 2007, la récolte de cerfs pour la zone 10 –Outaouais était de 176 cerfs. Par contre, le taux de succès a « monté en flèche » au fil des années avec un total de 661 en 2008, 1 207 en 2012 et 1 100 en 2015! Cela signifie non seulement une hausse considérable de la récolte en cette période de chasse mais également une circulation significative du nombre de chasseurs en forêt au cours de cette « pré-saison ». Compte tenu que la méthode de chasse populaire des archers et utilisateurs de l’arbalète est un mirador (plate-forme) à proximité de sites d’appâts, il est logique que les cerfs deviennent méfiants des sites nourriciers encore plus rapidement à l’arrivée de la saison avec armes à feu. Je figure au nombre des archers-chasseurs depuis plusieurs années et j’ai eu l’opportunité d’observer d’importantes modifications aux habitudes et comportement des cerfs aux sites d’appâts et ce, dès le début de ces deux saisons de chasse distinctes.



À l’ouverture de la chasse, les cerfs modifient rapidement les heures de visites aux sites nourriciers.

Pour la chasse en mirador, l’idéal est d’avoir deux sites à votre disposition parmi lesquels vous pouvez alterner et modifier vos présences aux affûts. De plus, un appareil de détection à proximité de vos appâts demeure un outil indispensable et ce, avant et pendant la période de chasse. Ne soyez pas surpris non plus si les beaux gros cerfs mâles et femelles, qui vous offrent de belles photos à toutes périodes de la journée avant la chasse, se transforment principalement en visiteurs nocturnes à vos sites d’appâts suite au matin de l’ouverture. Cela est une possibilité inévitable car il s’agit d’une stratégie instinctive de survie des cerfs en réaction à l’invasion soudaine d’un nombre imposant de présence humaine sur leur territoire. De plus, une panoplie de bruits inhabituels en forêt occasionnés par les camions, VTT, chasses en battue et les coups de feu figurent parmi les facteurs qui repoussent les cerfs encore plus loin. Voilà ce qui les incite à limiter leurs déplacements de jour en faveur de la nuit. Mais il faut demeurer confiant car les cerfs doivent se nourrir et il se pourrait bien qu’ils se présentent encore aux appâts le jour après un certain temps mais à des heures inhabituelles et variées. Je ne peux compter les fois que j’ai entendu parler d’un mâle au panache imposant aperçu à un site d’appâts en mi-journée pendant que les chasseurs avaient déjà quitté pour aller manger et se réchauffer aux heures coutumières! Il s’avère donc important en cette période de vérifier vos caméras à tous les jours et de noter les heures légales de chasse que les cerfs sont présents. Si vous disposez seulement d’un mirador, il serait sage de chasser une seule période par jour mais en variant la séquence des heures tout au cours de votre séjour. Cette stratégie demeure essentielle pour voir du gibier car les cerfs détectent très facilement les allers-retours routiniers. Un rappel qu’à l’approche de mauvaise température tel que la pluie et la neige, les cerfs ont tendance à se déplacer plus tôt en fin de journée pour se nourrir.

Je vous souhaite donc un séjour de chasse 2016 des plus agréable, sécuritaire et couronné de succès…


Jean R. Larivière
Outaouais

Autres articles similaires

article Chevreuil: un mâle à faire rêver Par La direction | 2017-10-26 Lire l'article au complet article Un chevreuil à quelques pieds de la tente d'un chasseur embusqué Par La direction | 2017-10-26 Lire l'article au complet article Chasseurs : préparez bien vos articles de chasse pour éviter les délais à l'aéroport Par L’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien | 2016-09-29 Lire l'article au complet