Sentier Chasse-Pêche
Sentier Chasse-Pêche
Article sur la chasse

Trois questions à se poser avant de semer des champs nourricier

Trois questions à se poser avant de semer des champs nourricier

Il n’existe pas de réponse parfaite à la question «  quel est le meilleur champ nourricier  », mais il existe quelques considérations majeures qui peuvent vous aider à déterminer quelle est la meilleure option pour vos besoins.

QUELLES SONT LES LIMITATIONS POUR VOTRE CHAMP NOURRICIER ?

La première chose que vous devez décider, c’est quel type de champ nourricier vous pouvez gérer. Nous rêvons tous de plusieurs acres de terres dédiées à l’agriculture et de rotations saisonnières, mais ce n’est pas la réalité pour beaucoup d’entre nous. Pour la plupart d’entre nous, les principaux facteurs limitants sont l’espace et l’équipement. Pour aménager des champs nourriciers de toutes tailles, il faut du matériel : des pelles et des râteaux, jusqu’à l’équipement agricole commercial de grande taille. Sans parler du fait qu’il est impossible d’aménager un champ nourricier sur un terrain que l’on ne possède pas.

Décider des limites auxquelles vous êtes confrontées vous aidera à réduire rapidement les options de votre champ nourricier afin que vous puissiez vous concentrer sur l’élaboration d’objectifs réalistes. Moins vous avez d’équipement et d’espace, plus vous devrez vous concentrer sur les options de culture sans labour et sur le trèfle, par exemple. Si vous avez plus d’espace et accès à de l’équipement, vous avez plus de choix en ce qui concerne les sources de nourriture et vous pouvez incorporer des options d’agriculture traditionnelle telles que le soya et le maïs.

QUEL EST L’OBJECTIF DE VOTRE CHAMP NOURRICIER ?

Un champ nourricier que vous voulez utiliser pour chasser sera différent d’un champ nourricier que vous utiliserez pour fournir des ressources à tout un troupeau de chevreuils. Vous serez peut-être capable d’entretenir quelques champs nourriciers, ils auront peut-être des fonctions variées, mais vous devez tout de même déterminer leur l’objectif précis avant de pouvoir établir quel champ nourricier sera le plus efficace.

Évidemment, vous n’allez pas planter de soya sur un petit champ nourricier de chasse au milieu de la forêt. Pareillement, un terrain de cinq acres de Brassicas n’est probablement pas un choix judicieux non plus. Déterminez l’objectif, puis déterminez la culture.

COMBIEN DE TEMPS POUVEZ-VOUS ALLOUER À LA GESTION DE VOTRE CHAMP NOURRICIER ?

Il n’est pas question de cette année seulement ; combien de temps pouvez-vous allouer à vos champs nourriciers chaque année ? Les champs nourriciers annuels, comme les cultures commerciales agricoles, prennent plus de temps à préparer, à fertiliser et à entretenir chaque année que les champs nourriciers pérennes, comme le trèfle, qui peut être planté une fois, puis laissé tranquille pendant quelques années. Même l’apport occasionnel d’engrais et le sursemis d’un champ nourricier de trèfle ne sont pas aussi exigeants sur le plan de la main-d’œuvre, des coûts ou du temps que les cultures annuelles.

Le temps c’est de l’argent, mais les suggestions aussi sont payantes. Si vous avez assez d’argent et de ressources pour gérer des champs nourriciers annuels, ils sont une bonne option, mais ils sont plus exigeants à tous les égards. Mieux vaut le reconnaître maintenant et faire le bon choix que de se retrouver avec une ou deux années de champs nourriciers médiocres parce que vous n’avez pas pu lui donner le temps ou les moyens nécessaires à sa réussite.

Les champs nourriciers sont donc une source d’excitation. Comme beaucoup d’aspects de la chasse sont réactifs, il ne nous reste en fin de compte qu’à savoir tirer notre épingle du jeu. Les champs nourriciers nous permettent de nous sentir proactifs dans la perspective d’une meilleure saison de chasse, et souvent, lorsque cela se produit, nous sommes tellement accaparés par l’idée de faire quelque chose, que nous ne nous concentrons pas sur la bonne chose à faire.

Prenez votre temps : réfléchissez à vos limitations pour ce qui est des champs nourriciers et prenez la meilleure décision que vous pouvez en vous basant sur les options réalistes à votre disposition. Le tout après avoir décidé ce que vous ne pouvez pas faire.

Autres articles similaires

article Les fusils de calibres 10 et 12 ne sont pas bannis! Par Jeannot Ruel | 2020-05-07 Lire l'article au complet article Concours!! Gagnez un coffre Yéti !! Par Sentier CHASSE-PÊCHE | 2020-06-23 Lire l'article au complet article La FédéCP prépare sa comparution devant la commission parlementaire Par FédéCP | 2016-04-06 Lire l'article au complet