Sentier Chasse-Pêche
Sentier Chasse-Pêche
Article sur la chasse

Prêt pour la chasse au dindon?

Prêt pour la chasse au dindon?

Prêt pour la chasse au dindon?


Jusqu’ici les adeptes de chasse au dindon sauvages’inquiétaient que la saison cédulée pour débuter à la fin du mois d’avril puisse être retardée ou même annulée à cause de la difficile période sanitaire que nous visons en ce moment. Heureusement, le ministre Pierre Dufour du MFFP annonçait le 2 avril dernier que les dates d’ouvertures des saisons de chasse et de pêche étaient maintenues. Cependant, il a tenu à rappeler les interdictions que les amateurs sont tenus de respecter, comme éviter de se déplacer d’une région à une autre sans nécessité (les déplacements pour les loisirs ne sont pas considérés nécessaires) et de se rassembler à l’extérieur autant qu’à l’intérieur.

Mais pourquoi ne pas profiter de l’actuel temps de pause obligatoire dans nos activités habituelles pour revoir l’état de notre équipement et finaliser notre préparation, tout en se remettant dans une ambiance plus agréable?...

Le fusil

Bien que le fusil de calibre 10, 12, 16 ou 20 tirant des munitions à grenaille no 4, 5, 6 ou 7 doive obligatoirement être utilisé pourchasser légalement le dindon*, il est bon de rappeler aux nouveaux adeptes que cette arme doit ici être utilisée à la façon d’une carabine, soit en effectuant une visée précise sur la zone vitale représentée par la tête et le haut du coude l’oiseau.

* Note :la loi permet également l’utilisation d’une arme de type fusil à chargement parla bouche tirant de la grenaille de même grosseur, mais les chasseurs québécois qui ont recours à ce dernier type d’arme doivent être rarissimes.

En ce sens, il est fortement recommandé d’utiliser sur le fusil en question un étranglement de type Turkey Extra-Full Choke adapté à l’arme.


Il est également très recommandable d’installer un ensemble de mires amovibles et ajustables qui se fixent facilement sur la bande ventilée. Dans cette optique, les internautes intéressés pourront relire le document intitulé «Chasse au dindon : armes et munitions appropriées» dans la section articles de chasse de ce portail.

En passant, les nouveaux-venus à cette chasse devraient éviter de tenter un tir pendant que le dindon mâle est en position de parade et plutôt attendre que la zone vitale de l’oiseau présente une cible dégagée avec la tête et le cou étirées.

Les munitions


Au cours des dernières années, les grosseurs de grenaille autorisée dans les munitions pour la chasse au dindon ont toujours été les numéros 4, 5 et 6.

Mais voilà que les nouvelles modalités du plan de gestion du dindon sauvage annoncées plus tôt cet hiver autorisent maintenant la grenaille no 7 dans les munitions. Ici, il faut savoir que les billes no 7 n’existent pas dans les munitions à grenaille de plomb, mais seulement dans celles à grenaille de haute densité à base de tungstène. Il ne faudrait pas non plus penser que cette autorisation inclut les billes de plomb no 7 1/2,qui d’ailleurs ne seraient pas vraiment efficaces.

Ici, il faut penser qu’étant 55 % plus denses (jusqu’à 18 g/cc [grammes par centimètre cube] par rapport à 11,35 g/cc pour le plomb), les billes de tungstène d’une grosseur donnée seraient moins nombreuses dans une charge de même poids total, mais que grâce à leur énergie d’impact et leur capacité de pénétration supérieures, il est possible d’utiliser des billes plus petites et ainsi gagner en nombre de projectiles dans la charge. En gros, une même charge de grenaille de tungstène no 7 peut offrir une performance d’impact supérieure à celle de grenaille de plomb no 5. La contrepartie, c’est que ces munitions sont passablement plus coûteuses.

Des nouveautés

De nombreux tests de tirs de «patronage» et de pénétration avec des munitions à grenaille de plomb m’ont permis de conclure qu’une charge en calibre 12 de 3 pouces avec 1 3/4 oz de grenaille de plomb plaquée de cuivre protégée dans une poudre tampon (buffered) constitue un bon choix général de munitions efficaces pour chasser le dindon. De telles munitions sont disponibles dans la gamme dite TurkeyLoads des principales compagnies fabricantes et elles offrent généralement une bonne efficacité de portée jusqu’à près de 40 verges avec un fusil équipé d’un tube d’étranglement Turkey Extra Full.

Cependant, on retrouve dans les produits récents des fabricants des offres intéressantes, notamment chez Federal et Remington. Au dernier Shot Show en janvier dernier, Remington annonçait la mise en marché de ses nouvelles munitions Premier TSS (Turkey Super Shot) avec grenaille de tungstène de haute densité.


On annonçait leur disponibilité éventuelle (reste à savoir si on pourra déjà les trouver en boutiques québécoises) en calibre 12 de 3 po avec 1 3/4 oz de grenaille no 7, ainsi qu’en calibre 20 de 3 po avec 1 1/2 oz de grenaille de même grosseur. Ce type de munitions est aussi produit avec charges de grenaille TSS no 8 ou no 9, mais ces dernières ne sont pas légales au Québec.

 

On retrouve aussi chez Federal les munitions 3rd Degree dont la charge est composée de 20 % de billes de plomb no 6 avec arceau à l’avant, de 40 % de billes de plomb no 5 plaqués cuivre au milieu et de 40 % de billes no 7 Heavyweight Tungsten à l’arrière. Ces munitions sont disponibles en calibre 12 de 3 po (charge de 1 3/4 oz) et de 3 1/2 po (charge de 2 oz), ainsi qu’en calibre 20 de 3 po avec charge de 1 7/16 oz.


Quel que soit le type de munitions utilisé, il est nécessaire que le chasseur de dindon effectue au moins quelques tests de patronage en utilisant une cible commerciale illustrant les parties vitales de la tête et du cou d’un dindon en grandeur réelle (exemple ci-dessous avec les zones vitales en jaune), de façon à déterminer le point d’impact de son arme et sa portée d’efficacité réelle.



Autres articles similaires

article Invitation au souper bénéfice de l’Association des conducteurs de chiens de sang du Québec le 17 août 2018 Par Louis Turbide | 2018-07-30 Lire l'article au complet article Le rodage d’un canon neuf de carabine Par Ralph Colgan et Jeannot Ruel | 2016-03-24 Lire l'article au complet article Le Guide du Chasseur Par Fédération des pourvoiries du Québec | 2020-07-16 Lire l'article au complet