Sentier Chasse-Pêche
Sentier Chasse-Pêche
Vidéo sur la chasse

Ours : une chasse riche en émotion pour le rédacteur en chef de Sentier CHASSE-PÊCHE

Comme je vous l’avais déjà signifié, j’avais un ours d’exception qui venait à mon site appâté sur la zec Chapeau-de-Paille en Mauricie. Vu son poids incroyable, je l’ai même baptisé Balourd. Après une brève rencontre durant laquelle j’ai manqué de temps pour faire feu le 4 juin dernier, je ne l’ai revu que le week-end du 24 juin dernier. Cette 2e rencontre restera gravée longtemps dans ma mémoire.

Finalement Balourd a gagné le round de cette année! Je chasse l'ours depuis plusieurs années et jamais un ours ne m'a autant impressionné et intimidé! Vendredi dernier, il est arrivé à quelques mètres de mon site et il s'est mis à souffler d'une façon qui me dressait le poil sur les bras. J’ai déjà vu bien des vidéos d'ours montant dans un mirador d'un chasseur plus par curiosité qu'autre chose. Ce soir-là, ça ne ressemblait en rien à cela. Il savait que nous étions là moi et mon compagnon de chasse Denis et il tentait de nous intimider. Ainsi, au lieu de descendre vers les barils, il a décidé de monter dans le même sentier que nous empruntions pour nous rendre à notre cache qui est située à 80 pieds des barils. Il s'est arrêté pendant de longues minutes à 4 pieds de la cache en sentant et soufflant violement mais sans ne me donner aucune chance de tir. Je vous dis que l'adrénaline était au maximum. Ce manège a duré une bonne quinzaine de minutes jusqu'à ce qu’il décide que ce n'était pas assez et que je l'entende se diriger à la course vers la porte de la cache. Nous étions rendus la proie et lui le prédateur. Lorsque je me suis rendu compte qu'il embarquait sur la plate-forme menant à la porte de la cache, je n’ai pas attendu la suite des événements et j'ai tiré au travers la porte. J'aurais pu attendre qu’il tente de défoncer la porte ou fasse tomber la cache comme seul un ours de cette taille gigantesque est capable de le faire mais j’ai préféré agir avant de constater ses intentions. La balle ne l’a pas atteint et lorsque nous avons descendu de la cache et sommes arrivés près du sentier à côté des barils, il est venu 3 fois à la course vers nous en fracassant tout sur son passage. J’étais à genoux dans le chemin et je tentais de le voir pour faire feu mais la végétation était tellement dense que je voyais des arbres bouger sans pouvoir l'avoir en joue. Ouf, ce n'était pas drôle du tout.

Le lendemain, nous étions encore au poste et on a refusé encore plusieurs autres ours. Je voulais Balourd et aucun autre. Vers 20h20, il s’est manifesté. J'ai compris qu’il s'en venait lorsqu’un ours juvénile a déguerpi à toute vitesse. Balourd était de l'autre côté du chemin face à nous à pas plus de 100 pieds. Il avançait à travers la végétation dense et lorsqu’il arrivait pour sortir à découvert, il se mettait à souffler comme un malade puis déguerpissait en courant dans le bois en fracassant tout sur son passage. Il a fait ce manège au moins à 5 reprises. S'il voulait m'impressionner, ça fonctionnait. J'ai déjà vu et entendu des ours de 200 livres faire un cirque du genre mais d'un aussi gros ours... ouf! Il restait à peine 10 minutes de clarté lorsque je l’ai entrevu à travers les broussailles. La patate m'allait à 100 milles à l'heure, j’étais impressionné, nerveux et je savais que c'était ma dernière chance de récolter Balourd cette année et là... j’ai commis une erreur de débutant. J’ai précipité ma décision de tir. Dès que j'ai vu sa tête et une bonne partie de son corps, j'ai fait feu et j’ai su immédiatement que je venais de le manquer. Un tir de routine normalement mais vu les circonstances, j'ai tiré tout au plus un pouce par dessus sa tête qu’il a penché en même temps que je m'apprêtais à faire feu! Le fait qu'il ait baissé la tête lui a probablement sauvé la vie. Merci Balourd pour ces hausses d'adrénaline incroyables que tu nous as fait vivre et à l'an prochain. J’ai pris beaucoup de notes et je serai prêt l’an prochain!



Au cours de cette saison de chasse 2016, j’ai laissé passer plus de 15 ours différents et même si je reviens bredouille cela m’a permis de vivre des émotions incroyables qui m’ont fait réaliser que l’ours est un animal imprévisible dont il faut toujours se méfier!


Autres vidéos similaires

article Un ours pourchasse un femelle orignal et son rejeton Par La direction | 2017-08-15 Voir la vidéo article Images saisissantes d'un ours attaquant un sanglier. Par Tejon Ranch Conservancy | 2018-06-18 Voir la vidéo article Le réveil de l'ours! Par BowhuntingRoad | 2019-03-27 Voir la vidéo